Actualité

Malgré une activité immobilière importante durant le 3e trimestre, le nombre de transactions immobilières en 2020 est toujours plus faible qu’en 2019

L’activité immobilière durant le 3e trimestre 2020 a été très chargée. L’effet de rattrapage après le confinement lié au coronavirus se poursuit. Pourtant, si l’on regarde sur les 9 premiers mois de l’année, le nombre de transactions immobilières est en baisse de -3,5% en 2020 par rapport à 2019.

La crise liée au coronavirus fait fortement augmenter le nombre d’actes notariés passés par vidéoconférence

Le coronavirus a bouleversé le quotidien des Belges. Cela se ressent aussi dans les études notariales. Pendant le confinement, et encore plus depuis le déconfinement, le nombre d’actes notariés passés par vidéoconférence entre deux études notariales a connu une très forte augmentation. En juin, il y en a eu près de 265 par jour ouvré.

Depuis le début du confinement, le nombre de transactions immobilières a diminué de 33% et les prix semblent rester stables

Les mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus entrées en vigueur depuis le 18 mars ont un impact évident sur le nombre de transactions immobilières dans notre pays. Au cours du premier mois de confinement, le nombre de transactions en Belgique a diminué de -32,8% par rapport à la même période en 2019 selon les chiffres de la Fédération du Notariat (Fednot).

Plus besoin de se déplacer chez le notaire pour passer un acte de vente ou d’autres actes notariés grâce à la procuration digitale

Les citoyens ne devront plus se rendre physiquement dans une étude notariale pour passer un acte de vente, une donation,… ou pour la plupart des actes notariés. En effet, les citoyens pourront bientôt, sans doute début mai, donner une procuration digitale à une personne de confiance ou à un collaborateur du notaire pour que celui-ci puisse signer l’acte à leur place.

Puis-je demander le report de paiement de mon crédit hypothécaire à cause de la crise liée au coronavirus?

Les mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus dans notre pays ont des conséquences financières pour de nombreux Belges. Certains ménages ne sont plus capables de payer leur crédit hypothécaire. Des mesures provisoires ont été prises pour permettre, sous conditions, à certains ménager d’obtenir un report de paiement de leur crédit.

Comparer les annonces

Comparer